Hennium

Présentation

 

Bonjour,

Nous sommes l'Association d'Histoire Locale 

"HENNIUM"

142 rue de l'égalité

62110 Hénin-Beaumont

 

Une permanence est assurée tous les mardis (hors vacances scolaires)

de 14 heures à 17 heures dans notre nouveau local réaménagé en un

espace "Musée" reconstituant le logis ou mineur et le studio

photographique héninois.

 

DSCF4624

Un bulletin de liaison paraît régulièrement

DSCF4626

Merci de votre visite 

A BIENTÔT

Posté par assohennium à 16:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


16 mai 2019

L’actualité d’hier : images du Passé

 

D’aucuns se rappelleront    …  

« La Sécu » tandis que d’autres retiendront l’ « Ilot Carnot  », cependant pour les plus anciens  « Chétot l’écol ‘ Voltaire » …. …    En ces premiers jours de mai 2019, toutes ces mémoires ont disparues de nos yeux   … l’église Saint Martin laisse ainsi apprécier son angle Nord Est imposant !

l’école Voltaire :  son histoire  débute au XIXème siècle :

C’est suivant délibérations du Conseil Municipal du 22 mars 1878 que décision fut prise de bâtir une École Laïque Primaire Supérieure après achat, pour 18 900 francs, d’un terrain déjà bâti appartenant à M Louis BRIDOUX, cultivateur.  L’architecte en sera, M CARRE, d’Arras, son constructeur A. THERY d’Hénin Liétard qui remporta aussi l’adjudication du mobilier scolaire. L’école ouvrira en 1880 ! Cette Ecole de la rue Montpencher comporte alors 4 classes et un cours complémentaire : prévue pour 200 élèves, elle en accueillera jusqu’à 342 !

Le Conseil Municipal du 3 avril 1886 décidera d’un agrandissement pris sur le jardin de…. l’instituteur. Un préau sera édifié en 1891 et deux classes nouvelles ouvertes en 1894.  Un atelier de travail manuel suivra en 1899 : il en coûtera alors 2804,37 francs auxquels s’ajouteront 5007,55 francs de  matériel !

(selon archives du Pas de Calais 2.0.1012 , reproduites dans la « Revue GAUHERIA n° 10 (2015)  

  Endommagée, l'école Voltaire n’en reste pas moins debout !

Endommagée, l'école Voltaire n’en reste pas moins debout !

Vue aérienne de l'école Voltaire et de son environnement avant la dernière guerre

l’école Voltaire , qu’en était  il ….  au XXème siècle ?

Les « anciens » se rappelleront ….

Ainsi cette classe de l’étage : l’hiver, un poêle rond au centre de la classe diffusait un peu de chaleur pour les proches Il fallait bien sûr le recharger périodiquement après en avoir rempli de quelques gaillettes la « charbonnière » au sous-sol... Chaque élève, en blouse grise, en avait la charge -- à tour de rôle -- ainsi que, chose à ne pas oublier, le nettoyage du tableau noir dans un nuage de poussières de craie … tout cela était à réaliser au cours de la récréation …

Et cette autre classe du rez-de-chaussée du bâtiment Nord où son instituteur savait réveiller les ardeurs du bout d’une longue « queue de billard » en bois … !

Quelques souvenirs encore de :

1939/1940 - la cour , quelque peu encombrée par le stockage d’éléments très divers sollicités par les services de la ville en vue d’une  ….  Reconversion pour l’Effort de Guerre, comme certaines affiches le proposaient !

                    - le creusement d’une tranchée -abri (sur l’emplacement de l’ancien cimetière, place Carnot) où les élèves devaient se rendre en cas de bombardements ….

1940 - après retour de la période de l’Evacuation du mois de mai, hébergement provisoire des classes dans les locaux de l’école Saint Louis près du Parc Public

1941 - La visite médicale dans les locaux de la salle de Musique, toute proche (vous rappelez vous ?)

Tous groupés près du poêle

Tous groupés près du poêle

         - Le D.E.P.P.  remplace, pour les plus jeunes,  le Certificat d’Etudes

1970 -  peu avant la « dernière séance » la corde de la cloche se rompt !! nous indique Michel Desruelles

31.12.1972   ….  la destruction !!

                         

Teste : G. Bétrémieux  (en collaboration)

Photothèque P. Bouquet

 

Posté par assohennium à 22:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

27 mars 2019

Changement d’heure

 

 

L’article du journal « le MATIN » ci-dessous consacré au changement d’heure est de 1919, il y a déjà 100 ans. Mais le désir de changer d’heure date de bien avant cette date…

C’est en effet en 1784 que Benjamin Franklin évoque pour la première fois la possibilité de décaler les horaires pour économiser l’énergie. Cette idée n’est pas très populaire à une époque où la société est encore très largement agricole et où l’heure utile est celle du soleil.

La modernisation de la société va nécessiter un siècle plus tard l’unification de l’heure sur l’ensemble de tout le territoire français. Cela va être décidé en 1891 : l’heure de PARIS devient l’heure nationale. Le même processus va se produire dans beaucoup de pays dans le monde.

Après bien des péripéties, le temps passe et on arrive au 19 septembre 1975 : date de la décision de changement d’heure en France. Un décret introduit alors l’heure d’été en France pour application du 28 mars au 28 septembre 1976. Cette mesure prise à la suite du choc pétrolier de 1973 avait pour but d’effectuer des économies d’énergie en réduisant les besoins d’éclairage en soirée. A l’origine cette mesure devait être provisoire. On voit ce qu’il en est aujourd’hui puisque l’on s’apprête à passer à l’heure d’été ce dimanche 31 mars.

Toutefois, il semblerait que la fin du changement d’heure arrive tout doucement : la consultation toute récente donnant une large majorité à la fin de ce processus avec un léger avantage à l’heure d’été. Un bémol néanmoins, l’application n’est prévue qu’à l’horizon de 2021.

Texte : Jean-Pierre AVELANT

Source : INTERNET

L'Actualité  …. d'il y a  Cent ans ou plus  

L’AVANCE DE L’HEURE

L’heure légale sera avancée de 60 minutes dans la nuit du 1er au 2 mars

"Pour l’année 1919, l’avance de l’heure sera réalisée comme les années précédentes dans la nuit du 1er au 2 mars ; l’heure normale sera rétablie le 5 octobre.

On économisera ainsi des quantités notables de charbon et on réduira le surmenage des usines génératrices d’électricité, dont les machines donnent depuis longtemps un rendement maximum.

D’ailleurs les avantages obtenus par l’avance de l’heure ont été tels qu’on peut se demander s’il n’y aurait pas lieu d’étendre cette mesure au temps de paix.

Pour l’étude de cette question, M. Jules Cels, sous-secrétaire d’Etat des travaux publics et des transports, a signé un arrêté nommant une commission interministérielle où sont représentés les ministres des travaux publics, de l’intérieur, de la guerre, de l’instruction publique, du commerce, de l’industrie, des postes et télégraphes, du travail et de la prévoyance sociale."

 

Source : Journal le Matin du 11 février 1919 – BNF – Gallica

Image : internet

 

 

Posté par assohennium à 21:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 mars 2019

Assemblée générale du 15 mars 2019

Notre assemblée générale s’est tenue le 15 mars 2019 à la maison des associations « Henri CLAVERIE ».

La municipalité était représentée par M. Christopher SZCZUREK, adjoint à la vie culturelle et associative.

Notre président George BETREMIEUX, ouvrit la séance à 18 heures et procéda à la lecture du rapport moral de l’année 2018 qui fut approuvé par l’assemblée.

Notre trésorier Jean Pierre MOQUET fit ensuite le bilan financier qui fut lui aussi approuvé.

Notre vice-président Jean Pierre AVERLANT procéda au renouvellement du tiers sortant qui fut reconduit dans ses fonctions.

Les perspectives d’animation pour cette année 2019 furent alors évoquées par Martine CHEVALIER puis M. Christopher SZCZUREK prit la parole avant la clôture de la séance à 19 heures : l’ordre du jour étant épuisé.

Un verre de l'amitié fut offert ensuite par la municipalité à la satisfaction de l’assemblée.

Texte : Jean-Pierre AVERLANT

Photos : Monique BUSQUET pour HENNIUM

Posté par assohennium à 21:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

16 mars 2019

Courrières : exposition des jouets d’autrefois

 

Le vendredi 8 mars 2019, le club d’histoire locale de la ville de Courrières inaugurait son exposition concernant les jouets d’autrefois. Cette exposition avait pour cadre la salle de l’harmonie récemment rénovée. Invitée à cette occasion, les membres du bureau d’HENNIUM ont répondu favorablement en envoyant une délégation composée de Georges BETREMIEUX, Jean-Pierre AVERLANT et de Martine CHEVALIER.

Un moment de détente très apprécié qui a permis à chacun de raviver quelques souvenirs de sa jeunesse enfouie.

20190308_181902 

 

20190308_182245

 

20190308_182342

 

20190308_191846

Texte : Jean-Pierre AVERLANT

Photos : HENNIUM

 

 

 

Posté par assohennium à 22:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


cérémonie du 113e anniversaire de la catastrophe des mines de Courrières

Le dimanche 10 mars 2019 à 10 heures 30, a eu lieu au cimetière centre la cérémonie d’hommage aux disparus de la catastrophe des mines de Courrières en présence de la municipalité et des diverses associations héninoises.

A l’initiative d’Hennium, exceptionnellement cette année, l’hommage était rendu à toutes les victimes du travail, en particulier devant la stèle érigée en 1907 sur le caveau des mineurs héninois tués à Méricourt.

 Après les allocutions de Messieurs Georges BETREMIEUX, président d’Hennium et Christopher SZCZUREK, Adjoint à la vie culturelle et associative, des gerbes ont été déposées devant les deux monuments.

 

20190310_105826      20190310_105717

 

 

L’après-midi à 15 heures 00, dans les salons d’honneur de l’Hôtel de Ville a eu lieu la Conférence de Georges BETREMIEUX, Président d’Hennium, sur le thème « Evénements dramatiques au pays minier » consacrée à la catastrophe de courrières.

 

Cette Conférence fut suivie par un large public intéressé par les détails apportés sur :

  • les difficiles conditions de travail des mineurs de cette époque et de vie des familles entassées dans des habitations bien peu salubres
  • la longue grève à caractère insurrectionnelle qui en a accentué les conséquences désastreuses

  • les améliorations qui ont suivi quant à la sécurité au fond de la mine  

et fut clôturée par un vin d’honneur offert par la municipalité.

 

20190310_161141

Texte : Jean-Pierre AVERLANT

                                                                            Photos : Hennium

 

 

 

Posté par assohennium à 22:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

06 mars 2019

Couverture du livre édité par Plouvier Carvin " Cent Poèmes " 1964

Couverture du livre édité par Plouvier Carvin " Cent Poèmes " 1964

 

Si l'actualité des Temps Anciens n'est pas toujours au rendez-vous de notre XXIe siècle, il est cependant des anniversaires douloureux qui restent toujours présents ... c''est tout particulièrement celui de la catastrophe (des Mines) de Courrières du 10 mars 1906.

Un observateur tout particulièrement compétent était descendu à la fosse 3 de Méricourt, en début d’avril 1906 : Jules Mousseron, mineur et poète tout à la fois, voici quelques extraits de ses écrits :

 

"J'sus desquindu dins les mines d'Courrières

"Un mos après l'pus terribl' des malheurs

"Pour aller vir' des bin tristés affaires,

"Dûss   qué l'grisou a tué douz' chints mineurs

 ...

 "C'brav ' chef-porion, qui n'da tant vu dins l'fosse,

"Perd dins ç'désastre un biau fieu d'quatorze ans

"Et   ch'est li-mêm' qui r'trouve es'pauver gosse

"Dins sin service in sauvant des vivants

 ...

 "Au bord d'eun' voie, in s'arrêt' près d'un groupe

"Ed pauv's mineurs ed dix-huit à vingt ans,

"Y sont là, cinq, courbinés, croupe à   croupe

"La mort, pe'-mêle a couché ses infants

 

 "D'vant tel tableau, un sanglot nous suffoque

"In s'met à g'nous, malgré tout, pou mieux vir ;

"Mais d'ces jeu'gins i n'rest' pus foqu' des loques

"Leus corps tordus ont cor l'air ed' souffrir

...

 "El résultat dé m'visite, in l'dévine

"D'puis qu'tant d’misèr’s au fond m'ont fait frémir

"J'aime incor mieux mes vaillants frèr's del   mine

"Ch'est avec euss's qu j'veux vivre et morir !

 

Tiré de Jules Mousseron "Eclats de gaillettes" 1913

 

 

 

Posté par assohennium à 20:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 mars 2019

SCAN0223

Posté par assohennium à 19:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 janvier 2019

Villanelle du Jour des Rois

2

 

Je suis la fève blonde

Qui sort au jour des Rois,

De la galette ronde.

-°-

De forme rubiconde

Je provoque l'émoi

Je suis la fève blonde.

-°-

Et je surprends le monde

Sortant en tapinois

De la galette ronde.

-°-

Dans la pâte profonde

Je réserve mon choix.

Je suis la fève blonde.

-°-

Quand sonne la seconde,

J'émerge des parois

De la galette ronde.

-°-

Royauté que je fonde,

Tandis que le Roi boit,

Je suis la fève blonde

De la galette ronde.

Texte : Tiré du Journal d'Hénin Liétard paru le 8.1.1911

Source : BNF - Gallica

Photo : Internet

 

Posté par assohennium à 11:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

01 janvier 2019

Nouvel An

Nouvel An ! Comme le temps passe !

Un jour par un autre est chassé,

L'amertume en marque la trace

Et demeure acquise au Passé !...

boule45

 

Encore un pas vers la vieillesse !

En sommes-nous plus sérieux ?...

L'an passé, pour notre sagesse,

A-t-il été bien précieux ?...

 

Nous chercherons sans aucun doute,

Le même idéal convoité,

Sans qu'il nous souvienne, qu'en route,

On trouve la Réalité.

 

Un an s'en vient, passe et s'envole,

Que nous en reste-til de mieux !...

Un peu de gaîté rare et folle,

Beaucoup de larmes dans les yeux !... 

Sources : BNF - Gallica

Texte : Tiré du Journal d'Hénin Liétard du 2.1.1898

de J-D. Pierre Gohelle

Photos : Internet

Posté par assohennium à 00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,